SCOLARITE

Nous pensons que l’éducation et la scolarité restent les meilleurs moyens d’aider les plus démunis du Vietnam. Dans les régions pauvres du pays (comme la ville de Huê), l’accès à l’université et aux études supérieures restent une étape difficile. Le coût de scolarité reste une barrière pour les enfants les plus pauvres, qui souvent arrêtent leurs études à l’issue du lycée.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons ciblé l’accès à l’université comme une priorité de notre association. Nos bourses permettent aux lycéens de continuer leurs études à l’université ; nous croyons que par le diplôme universitaire, ces jeunes pourront s’affranchir de leur situation sociale. Aussi nous nous engageons à supporter financièrement tous nos boursiers jusqu'à l’obtention de leur diplôme.

SOLIDARITE

Notre projet inclut la réalisation d’actions concrètes sur place et chaque année, nous organisons des missions humanitaires avec des associations amies, des bénévoles ou des touristes souhaitant faire une escapade dans nos centres pour rencontrer les enfants. Notre but est d’apporter de la diversité, de la curiosité aux enfants et surtout inculquer l’envie continuelle d'apprendre et de découvrir le monde. Nous avons quatre thèmes de prédilection.

Le médical par l’intervention de médecins (dentiste, dermatologue) pour un bilan de santé, par l’apport de produits pharmaceutiques, par de la prévention ou par des gestes de puériculture. Ce dernier point est de loin le plus sensible vue le nombre grandissant de nourrissons dans ces foyers.   

Le sport avec des compétitions saines à thème, des jeux d’équipe ou des programmes d’éveil.

La communication avec des cours d’anglais et de français sous forme de jeu. C’est certainement l’activité la plus prisée par les enfants.

Et enfin, il y a le suivi, celui des centres connus (besoins, nombre d’enfant, bilan scolaire), des projets de construction et bien sûr il y a la recherche de nouveaux centres de la région.

Nous remercions toutes nos associations amies qui nous ont fait confiance pour réaliser leur voyage (Les Pharmaciens de PhaSol, Les Scouts des Compagnon de Meudon et Les Sage Femmes de l’université de Meudon) et pour leur soutien fidèle à notre association.

LES MISSIONS HUMANITAIRES REALISEES

Dans un objectif de réalisation d'un projet Solidaire, François-Xavier (gauche), Jahmyn (centre) et moi-même Joseph (droite) à travers le mouvement des scouts et guides de France, avons voulu nous tourner vers l'association DucSonChild. 
 

Afin de mener à bien notre projet, nous avons pu participer en amont de notre voyage à un dîner préparé par l'association afin d'apprendre à se connaitre et ainsi établir une relation de confiance. Nous avons donc commencé à préparer ce projet de 1 mois et demi sur la base d'une convention de partenariat où l'ensemble des partis se mettraient d'accord sur ce que nous comptions mettre en place sur le terrain pour les jeunes.

 

Nous pensions au début que notre action allait principalement tourner autour de l'animation et que par la visite consécutive des 3 centres, nous pourrions réaliser les mêmes activités. On a alors fait les préparatifs dans l'organisation des activités, du budget pour la réalisation de nos activités et de notre programme sur place. Si nous avons pu nous préparer la logistique de notre projet, nous avons également pu appréhendé durant la préparation, une approche multiculturelle et humaine qui est aujourd'hui nécessaire dans l'aide au développement local. Alors qu'on pensait avoir "tout calculé" pour le déroulement du séjour, il y a des choses, des facteurs qui ont pu entrer en jeu et qui ont rajouté de la valeur ajoutée à notre projet solidaire.

Ce facteur principal c'est l'humain, dans sa diversité culturelle. Par ce facteur humain, nous avons pu faire des rencontres qui nous ont poussés à nous adapter au milieu et donc a modifier notre action initiale. Alors que nous avions préparé nos activités à l'avance ainsi que les horaires, nous nous sommes adapté aux différents rythmes de vies de chaque centre mais aussi selon le profil des jeunes.

Par l'acceptation et la compréhension de ces profils différents et de différents âges, on a pu adapter nos activités. Pour le premier centre que nous nous avons rendu visite (Duc Son) on s'est tourné vers l'animation des 8-10 ans par différents ateliers, comme l'Origami, le coloriage, chorégraphies musicales, etc.
 

Pour la visite du deuxième centre (Uu Dam), le cadre de vie était plus calme puisqu'il y avait moins de jeunes, la moyenne d'âge augmentait légèrement et cela nous a permis de nous adapter encore une fois. Dans ce centre aussi on s'est adapté à la vie du centre, rythmée par les cours jusqu'à 17h environ, où nous avons pu suivre les jeunes durant leurs heures d'études et de les accompagner, pour qu'en fin de journée nous puissions nous amuser ensemble. Éloigné du centre-ville de Hué l'accès y est plus complexe pour des personnes ne connaissant pas la région. De par leur recul, on a observé certaines lacunes et des besoins que l'on a pu identifier et rapporter à l'association, comme l'accès à l'eau potable, l'hygiène des salles d'eaux, et la répartitions des salles entre rangement, salle à manger, et dortoirs.

 

Enfin le dernier centre Phu Thuong, nous nous sommes plus concentrés sur l'éducation, leçons de français et d'anglais. Ce que nous avons particulièrement remarqué c'est l'assiduité des jeunes du centre et leur envie d'étudier. 
 

Ces 3 lieux nous ont permis de découvrir des milieux de vies très différents selon les centres d'accueils mais aussi des jeunes uniques qui nous ont enrichis personnellement et avec lesquels ont à pu vivre une réelle expérience humaine.
Je pense que le partenariat que l'on a pu faire avec cette association a réellement pu nous enrichir humainement par les personnes que nous avons pu rencontrer au sein de  ou grâce à elle. De plus, le fait de savoir que la structure ait des contacts dignes de confiance au Vietnam est d'autant plus rassurant, surtout pour nous qui avons effectué notre plus longue expérience à l'étranger en dehors de notre zone de confort.

Joseph Ha Thien Tru
 

© DucSonchild