CENTRE DU VIETNAM, HUE

Nous travaillons aujourd’hui avec trois centres. Ils accueillent des orphelins et enfants très pauvres, du plus jeune âge à l’université.

La pagode Duc Son est le plus grand et le plus ancien foyer de la ville. Il est exclusivement géré par des bonzesses, situé dans la campagne de Hué. Du nourrisson de quelques mois aux étudiants majeurs, on y retrouve toutes les catégories d’âge. Il est le foyer le plus peuplé de la région avec en 2017 plus de 170 enfants.

Le foyer Uu Dam a une dizaine de kilomètres du centre-ville de Huê. Il est géré par une ancienne orpheline de la pagode Duc Son. Devenue bonzesse, elle a décidé de s’implanter dans cette zone pour aider une des régions les plus pauvres de la province. Une quarantaine d’enfants.

Notre troisième foyer, Phu Thuong, a été fondé par une femme médecin, qui a créée ce foyer pour prendre sous son aile les enfants pauvres qu’elle jugeait les plus méritants de la région. Organisé comme un pensionnat, cette femme accueille, à partir du collège, des enfants pauvres ou orphelins, qu’elle estime capable de passer les examens d’entrée à l’université. Elle offre un encadrement permanent pour soutenir les études des enfants du centre. Ils ont depuis plusieurs années, les meilleurs résultats aux examens de la région de Huê.

En 2017, nous avons repris la gouvernance de ce foyer et participons donc activement au développement et à la gestion de Phu Thuong.

CONTINUITE

Nous souhaiterions que notre système de bourses puisse devenir pérenne. Aussi, chacun des étudiants que nous parrainons s’engage, une fois diplômé, à sponsoriser à son tour un étudiant orphelin ou démuni d’un de nos centres. Les étudiants deviendront ainsi à leur tour des parrains, une fois leurs études complétées et permettront de faire perdurer le système de bourses scolaires.

© DucSonchild